Guider et concentrer notre énergie par la pratique des bandhas



Le hatha-yoga, aussi appelé le yoga de l'énergie de conscience ascendante (kundalini-yoga), propose des outils très concrets pour faire l'expérience de l'énergie vitale, notamment, par la pratique des bandhas.


Tout au long du mois d'octobre, j'ai eu la chance de suivre un stage sur les bandhas avec K. Desikachar, en direct, depuis l'Inde.


Les bandhas sont ces liens, ces fermetures, exercées lors de la pratique, à différents endroits du corps. Ils permettent de concentrer et de diriger l'énergie vitale dans le canal central (sushumna) et éviter d'une part le gaspillage de l'énergie mais aussi d'alimenter les centres vitaux pour une meilleure santé globale.


En effet, le prana, l'énergie vitale, a tendance naturellement à se dissiper et d'échapper du corps. Pour éviter de perdre cette énergie, le hatha-yoga propose des bandhas.


Selon les textes fondateurs du Hatha-Yoga Pradipika, les bandhas ont pour effet d'attiser le feu digestif et d'en orienter les flammes vers le bas. L'intense chaleur ainsi générée dans le bas ventre réveille la kundalini, cette énergie de conscience, endormie et lovée dans le bas de la colonne vertébrale. Pour échapper à la chaleur, la kundalini se déroule et redevient du prana qui remonte par l'axe central (sushumna).


Il existe plusieurs bandhas qui travaille différentes zones du corps. A titre d'exemple, Mula bandha, le verrou racine, permet de diriger apana-vayu vers le haut et jalandhara bandha permet de diriger prana-vayu, le verrou de la gorge, vers le bas. Les bandhas étirent et détendent également la colonne vertébrale laissant sushumna s'ouvrir et laisser ainsi l'énergie nourrir chaque centre vital (cakra).




15 vues0 commentaire